Enlèvement au Sérail

JUIN, 2021

Les 09, 12, 15, 17 et 19 à 20h00

à la cour d'honneur de la commanderie templière de Jalès

Création du Festival Labeaume en Musiques / Orpheon, la compagnie vocale

Spectacle lyrique, chanté en français - durée : 1h40

affiche_opera_WEB.jpg

Une aventure lyrique et théâtrale où Belmonte va infiltrer le sérail pour tenter de délivrer Constance, son aimée. A l’épopée, ponctuée d’actions et de ressorts, se joindront Pédrillo et Blondine, eux-mêmes retenus en captivité. Sous le regard et la méfiance de Osmin, bras droit du pacha Sélim, nous assisterons au triomphe de l’amour.

"Tant que je vivrai, je ne me laisserai pas abattre, même si les choses se présentent sous le plus mauvais jour." - Blondine

"Et l'on mérite d'être heureux en étant juste et généreux." - Constance

Une soirée champagne

Qui eut dit que les vieux murs d’une commanderie templière se réveilleraient un jour habités de chanteurs–acteurs vivant les péripéties amoureuses d’un Mozart de 26 ans tout de grâce et de virtuosité ?


Ce pari de Labeaume en musiques il fallait que ce soit celui de la finesse, de la légèreté, une action bondissante, un parcours de funambule éclairé. Pas de décor autre que les pierres, les fenêtres à meneaux, et tous les espaces de la cour d’honneur où s’inscrivent en tâches de couleurs vives des costumes somptueux.

Alors que s’élèvent les notes du piano, redoutable partition menée de bout en bout avec maestria par une frêle jeune femme Elsa Cantor, on assiste aux péripéties qui mêlent gravité, émotion, et situations comiques incarnées par des voix de cristal ou de bronze : Claire Nicolas, Constance, si humaine, si déchirée, si émouvante dans des airs que le divin Mozart savait rendre si redoutables à l’interprétation et si beaux à l’écoute ; Matthieu Justine superbe Belmonte ténor conquérant du geste et de la voix tout en élégance ; le duo Pedrillo (Vincent Laloy) – Blondine (Clémence Levy) mutins, drôles, jouant aussi bien de la voix que du geste et le terrible Osmin (Vincent-Arnaud Gautier) qui trouve dans sa belle voix de basse les éclats de colère propres à la dramaturgie.

Le tout mené par un Philippe Forget, pacha régnant sur les lieux et accordant son pardon suprême. Et mis en scène par Mathieu Lebot Morin qui a superbement utilisé les lieux pour les faire vivre, entre passé et présent, avec imagination et subtilité en écrin de la musique mozartienne. Paroles et chants en français, clair, bien écrit, sans fioriture et dont on retrouve quasiment chaque mot dans la voix des interprètes.
Oui, c’est une soirée champagne !

Eric Fonteaulière

Distribution

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791),
l’Enlèvement au Sérail
Livret de Gottlieb Stephanie,
d’après la pièce de Christoph Friedrich Bretzner

Mise en scène Mathieu Lebot Morin

Direction musicale Philippe forget

Piano Elsa Cantor

Constance Claire Nicolas
Blondine Clémence Levy
Belmonte Matthieu Justine
Pedrillo Vincent Laloy
Osmin Vincent-Arnaud Gautier
Sélim Philippe Forget

Marc Anselmi Création Costumes
Marylène Richard Confection Costumes
Arnaud Perrat Régie générale
Pascal Barraud Création lumières

Spectacle en partenariat avec Bérrias-et-Casteljau, l’association Actes Jalès, le CNRS-Laboratoire Archéorient et le Mas de Rousselonge.

La Commanderie de Jalès est mise à disposition par le Département de l’Ardèche.

Save the date 

JUIN, 2021

Les 09, 12, 15, 17 et 19 à 20h00

à la cour d'honneur de la commanderie templière de Jalès