ENSATT,

Lyon

de 2013 à 2018

Artiste invité, enseignant au département comédien

à l'ENSATT, Lyon 05

Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre.

Sous l'impulsion de Thierry Pariente et de Philippe Delaigue, Mathieu Lebot Morin passe six ans à l'ENSATT en tant qu' enseignant dans le département comédien en proposant un programme faisant jonction entre la danse et le théâtre.

Pendant cette période, il met en place plusieurs projets liés à la Fête des Lumières, au dispositif Culture à l'hôpital ou encore au CNSMD.

Structurer les corps, aiguiser ses sens - le corps poétique.

Responsable de l'enseignement du mouvement lié à l'acteur, Mathieu Lebot Morin a développé un programme pédagogique pour les ACT 1 et ACT 2 du département comédien. Un programme basé sur l'acquisition de technicités et avec des espaces de créations artistiques et d'exploration : solos dirigés, écriture collective, reprises de répertoire, stages avec les danseurs du CNSMD... Il monte notamment deux spectacles de Pina Baush "Café Mueller" et "Les rêves dansants". Et, propose des projets inter-départements réunissant ainsi comédiens, concepteurs lumière et concepteurs costume.

Extrait du programme pédagogique

1 / (Se) construire
- construire et analyser ses mouvements et ceux des autres.
- identifier d’où le mouvement prend sa source.
- travailler sa relation à soi, aux autres, à son environnement et à l’espace scénique.
- acquérir un champ référentiel de l’histoire de la danse et une sensibilité au langage du non-verbal.

2 /Maitriser / Aiguiser
- identifier et se servir des moteurs du corps.
- acquérir des technicités liées à la danse et plus généralement aux mouvements du corps :  poids du corps, appuis - rapport au sol - équilibre, déséquilibre - colonne vertébrale - mobilité du dos, amplitude et mobilité dans le travail des jambes, amplitude et mobilité dans le travail des bras - Tours et sauts, qualité du mouvement, point d’initiation du mouvement, coordination.

3 /Temps  - Musique et silence  -  Espace
- phrasé, pulsation, durée.
- danser à l’écoute de la musique en suivant le rythme, le phrasé et la ligne mélodique.
- distinguer phrasé musical et phrasé du mouvement.
- comprendre la possibilité d’autonomie du mouvement par rapport à la musique.
- apprécier la valeur du silence.
- développer la musicalité propre au corps et mettre en évidence l’expressivité du mouvement.
- moduler le mouvement en fonction du corps et de l’espace (temps lent ou rapide, binaire ou ternaire, crescendo ou décrescendo).
- formes, volumes - directions, orientations, niveaux – regard.
- structurer le mouvement en fonction de l’espace et de son volume.
- conscience de l’amplitude en fonction de la vitesse - précision de la direction du mouvement et orientation du corps dans l’espace.
- conscience de l’utilisation du regard dans les changements de directions et ouverture sur l’espace - conscience du chemin spatial (globalité partition) du mouvement en relation avec le chemin corporel - percevoir les différences entre espace proche, périphérique et lointain.

L'étudiant sera capable :

- de «sentir, ressentir et agir» sur son élan postural & mettre en relation ses acquis avec les autres disciplines du cursus : Alexander, voix et chant...
- de développer une méthodologie dans sa construction en tant que comédien ainsi que dans sa progression au sein du cursus, se placer en chercheur.
- de développer une exigence et une rigueur artistique.

- de se repérer dans l’espace et maitriser sa géométrie.

- de se préparer, s’échauffer et s’étirer - entretenir quotidiennement sa condition physique - gagner en rapidité d’apprentissage et de mémorisation de partitions physiques.

- de s’interroger et développer un vocabulaire gestuel vaste ainsi que personnel
- d’être en capacité d’élargir ses intentions gestuelles et effectuer de la reprise de répertoire
- de créer et structurer une partition physique et chorégraphique en prenant en compte une musique en solo, duo et en ensemble en intégrant des contraintes.

- de se situer dans l’espace.

- de développer une qualité et une intensité du mouvement.

- de doser son énergie (différence entre montrer et juste faire).

- de développer un sens de l’improvisation et une réactivité.
- de moduler rapidement son jeu et son intention en fonction de la direction du chorégraphe ou du metteur en scène.

HISTORIQUE

 

2018

Promotion  78 (COM 2)

Coordination du projet "voi(x)dansé" entre le département comédien et le CNSMD de Lyon.

Stages Rencontres CNSMD / ENSATT

Coordination et travail chorégraphique.

2017

Promotion 77 (COM 2)

Danse contemporaine - reprise de répertoire "Les rêves dansants" de Pina Baush avec le département lumière et costume.

Département Lumière & département Costumes

Coordination du projet fête des lumières "Nouveaux Mondes".

Stages Rencontres CNSMD / ENSATT

Coordination et travail chorégraphique.

2016

Promotion 76 (COM 2)

Danse contemporaine - créations de deux formes chorégraphiques de 20 minutes autour de la thématique de l'hypnose avec le département lumière et costume.

Promotion 77 (COM 1)

Enseignement danse contemporaine, initiation aux techniques corporelles,

théâtre et mouvements (à l'année) + 12 solos + 6 duos

2015

Promotion 75 (COM 2)

Danse contemporaine - reprise de répertoire "Café Müller" de Pina Baush avec le département lumière et costume.

Promotion 76 (COM 1)

Enseignement danse contemporaine, initiation aux techniques corporelles,

théâtre et mouvements (à l'année) + 12 solos + 6 duos

2014

Promotion 74 (COM 2)

Danse contemporaine - reprise de répertoire "Rosas Danst Rosas" de Anne Teresa de Keersmaeker

Promotion 75 (COM 1)

Enseignement danse contemporaine, initiation aux techniques corporelles,

théâtre et mouvements (à l'année) + 12 solos + 6 duos

2013

Promotion 74 (COM 1)

Enseignement danse contemporaine, initiation aux techniques corporelles,

théâtre et mouvements (à l'année)

Return Summary